Alors, il se finit comment ce stage en tant que développeuse web ?

Suivez toute l’histoire simplement en cliquant sur les liens ci-dessous !

 

Il y a quelques temps de cela, je débutais mon stage chez Walk The Line en tant qu’apprentie développeuse web. Voici donc la suite (et fin) de ce stage réalisé au moins d’octobre 2019.

Ce premier stage touche donc à sa fin. Pour naviguer dans cette dernière partie point par point, voici un dernier sommaire.

 

 

Début de l’intégration sous WordPress avec Elementor

Lorsque tous les designs ont été réalisés, on peut démarrer l’intégration sous WordPress. Cependant, on n’attaque pas cela de but en blanc. Il y a une certaine méthodologie à avoir pour ne pas courir dans tous les sens. Sans doute y en a-t’il plusieurs, mais voici celle que l’on m’enseigne.

 

On commence par passer en revue les réglages importants sur le site WordPress (ces réglages incontournables feront l’objet d’un prochain billet). Ensuite, on créé l’ensemble des pages, assigne la page d’accueil, celles des articles. Vient après la création des éléments communs à toutes les pages : header et footer.

 

Le header correspond à l’en-tête de la page et le footer au pied de page. On les retrouve sur toutes les pages du site, d’où le nom d’éléments communs. Je gardais un souvenir plutôt mitigé de cette partie. J’avais déjà essayé de travailler sous WordPress, en local, seule. Sans connaissances sur les thèmes, les fonctionnalités, les termes, les réglages… Mon malheureux site web, déjà très expérimental, a fini par le devenir encore plus.

 

Et puis Guillaume m’a dit que l’on pouvait construire tous ces éléments avec Elementor, un plug-in « page builder ». Joie ! Je ne suis pas une pro d’Elementor, mais je trouve ce plug-in très intuitif : il fonctionne par glisser-déposer et par des réglages explicites, comme ceci :

interface du plugin-in page builder elementor

 

Essayer, se tromper, apprendre, répéter

Cependant, même s’il est intuitif, il y a toujours un petit quelque chose qui vient déranger. Un petit grain de sable dans les rouages. Le mien est arrivé plus tard, une fois la page d’accueil du site web commencée.

 

Mon collègue, qui avait conçu les zoning (ou « maquettes »), avait matérialisé un bloc dans lequel se trouvaient deux sections séparées par une bordure centrale.
Ça me semblait simple à réaliser. Si j’avais su que je passerai tant de temps à trouver comment le mettre en place !

 

Lorsque je rencontre un blocage, je tâche d’abord de retourner tout ce que je peux pour trouver une solution. Les fonctionnalités du plug-in, les forums d’aide (si j’ai un problème, quelqu’un d’autre l’aura sûrement déjà eu avant moi), les tutoriels, et en dernier recours un SOS à Guillaume.

 

C’est important de savoir se débrouiller seul, savoir faire une recherche efficace, faire du « quick and dirty » dans le pire des cas. C’est tout aussi important à mon sens de savoir dire « s’il te plaît, j’ai besoin d’aide ». Je ne suis pas forte d’années d’expérience. J’apprends tous les jours, sur internet, par mes formateurs… Je préfère demander de l’aide plutôt que de perdre encore une heure, deux ou trois qui sait, à chercher une réponse. Pendant ce temps, je n’avance plus sur la construction de ma page. Et ça, j’ai mis un peu de temps à l’assimiler.

 

Le mot de la fin

Je suis vraiment satisfaite de ce stage car j’ai pu oser, essayer, me tromper mais toujours apprendre. J’ai engrangé des connaissances transversales et je peux les appliquer tous les jours. Également, j’ai pris conscience que je pouvais réaliser des choses et que poser des questions ne signifie pas forcément d’attendre que tout tombe tout cuit.

 

Au final, j’ai pu réaliser l’intégralité de la page et son responsive design (consultation du site web aussi confortable sur ordinateur que tablette ou mobile). Bon, elle comporte quelques défauts, mais je compte bien y remédier dès mon prochain stage, en décembre !

D’ici là, je peux déjà vous remercier de m’avoir suivie dans cette aventure qu’était mon premier stage en tant que développeuse web !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
Pas de Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous souhaitez lire plus d’articles ?

Walk The Line - agence de développement et formations web

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers pour nous permettre d’améliorer notre site. En savoir +